Astuces life style

Le chouette et pas chouette, un rituel du soir qui permet de s’exprimer

rituel du soir

Le moment du coucher est toujours spécial. C’est, pour les plus petits, une situation qui rappelle la panique de la séparation, et pour les plus grands, le moment où le cerveau risque de tourner en rond sur les émotions négatives ressenties tout au long de la journée. Je vous propose une solution qui fait partie du rituel du soir de mes choupinettes, le « chouette et pas chouette ».

Le mieux est que je laisse ma petite Chipie vous en parler :

« Dans le chouette et pas chouette, on peut dire nos émotions. Ça permet de relâcher ce qui m’ennuie dans ma tête. Je me sens mieux. Je peux dire quelque chose que je trouve chiant. Par exemple, quand ma journée s’est mal passée, je peux expliquer ce qui s’est mal passé et ce que je ressens. Et puis, le chouette me fait oublier le pas chouette. Quand j’ai fini, c’est maman qui fait le chouette et pas chouette ».

Même si vous voyez surement où je vais en venir, parlons d’abord du comment mettre en place un rituel du soir.

Ceux qui disent dormir comme un bébé, en général, n’en ont pas

Léo J. Burke

Comment mettre en place un rituel du soir ?

Les enfants, autant que les adultes, ont le sommeil qui dépend de leur cycle. N’essayez pas d’aller contre l’horloge interne des enfants, cela ne fonctionne pas. C’est pourquoi il est important d’être attentif aux premiers signes de fatigue. C’est à ce moment là que le rituel du coucher devrait débuter, sous peine de voir notre chérubin repartir pour une heure et demie de pleine forme. Car le marchand de sable organise sa tournée pour passer chaque nonante minutes au même endroit.

Ce rituel du soir, pour fonctionner au mieux, doit s’organiser autour d’une routine toujours identique. Comme pour le chien de Pavlov, le conditionnement entraîné par le rituel va favoriser des conditions propices au retour au calme et à l’endormissement. 

La manière d’annoncer que le rituel commence est aussi importante. Commencez par le début (pyjama, brossage de dents, histoire, …) Cela fonctionnera bien mieux qu’un simple : « Au dodo » qui risque d’entraîner une résistance car l’enfant ne sera pas prêt. 

Toi tu me comprends parce que tu m’as fais née

Zoé, ma petite chipie à 6 ans

Le « chouette et pas chouette », un moment de complicité qui permet de s’exprimer.

La dernière étape de notre rituel à la maison est le chouette et pas chouette. Une fois au lit, la lumière tamisée est de mise. Je demande alors à ma petite Chipie ce qui ne lui a pas plus ou ce qui l’a dérangée au cours de la journée : c’est le « pas chouette ». Ensuite, elle m’explique le « chouette ».

C’est un moment de partage qui permet d’exprimer les émotions, bonnes et mauvaises, qui se sont présentées au cours du jour écoulé. En mettant des mots sur le « pas chouette », on exorcise les pensées négatives parasites à l’endormissement. Une fois que les mauvais moments sont sortis, c’est au tour des bons moments. Ceux-ci prendront alors la place des tracas dans la tête de Chipie et elle sera prête à rejoindre les bras de Morphée avec le sourire et l’esprit apaisé.

Souvent j’ajoute mon chouette et pas chouette à moi. Dans mon « pas chouette », je parle de ce qui m’a tracassé dans la journée. Le « chouette » est toujours un moyen de valoriser un moment passé avec ma Chipie ou quelque chose qu’elle a réussi dans la journée. 

Il reste une condition pour que cela fonctionne. Même si vous êtes pressés, n’expédiez pas le rituel. Prenez le temps. Que ce soit une tâche ménagère ou un verre de vin blanc qui vous attende, profitez pleinement de ce moment de complicité et de confidence. Et repensez-y au moment de votre coucher, vous aussi, vous vous endormirez aussi avec le sourire.

K-malice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *